Il est vrai que la révolution du Numérique a provoqué de profondes mutations dans la structure et l’accès à l’Information, mais fort est de constater qu’Internet est devenu un outil absolument incontournable de l’insertion, des relations sociales ou personnelles, ou encore de l’accès à des biens et services désormais théorique ment accessibles à tous comme l’emploi, la formation…

Photo internet



Néanmoins, un constat contradictoire émerge. En s’imposant transversalement dans tous les domaines de la vie quotidienne, les TICs ont permis de réduire certaines inégalités, tout en en créant de nouvelles.

En effet, les classes déjà défavorisées socialement, économiquement ou les séniors par exemple, ne peuvent pas se permettre de s’équiper correctement en matériel informatique ou en services associés et se trouve donc exclues, de facto, de la révolution numérique.

On observe à ce jour une triple fracture numérique : une fracture d’équipement informatique et d’accès à Internet, une fracture d’usage et de maîtrise des outils numériques, et une fracture 2.0 dans la création et l’utilisation des ressources du web.

L’objectif de ce 2ème colloque sera d’explorer les facteurs des différentes fractures numériques qui existent; d’en explorer les leviers et les sorties et de penser à de nouvelles pistes de réflexion pour faire des TIC de puissants outils d’inclusion sociale.

Le CHALA aura l’honneur et la joie, de participer à ce colloque organisé sous les *hauts-patronages d’Eric Besson, Ministre de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique et de Roselyne Bachelot, Ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale et en présence de M. Maurice Leroy, Ministre de la Ville,Mme Marie-Anne Montchamp Secrétaire d’Etat auprès de la
Ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, et de Mme Laure e la Raudière, Député d’Eure-et-Loir.

Cette manifestation a pour thème « *les visages de la citoyenneté à l’heure du Numérique », un point d’étape sur les différentes initiatives marquantes visant à contrer la fracture numérique par une politique engagée d’inclusion numérique » et enfin, un angle international de réflexion viendra clore les débats avec une table-ronde dédiée aux « nouvelles solidarités numériques Nord-Sud.

La solidarité numérique avec les pays en voie de développement sera donc un thème fort de cette manifestation, et dans ce cadre, le CHALA aura la joie d’y contribuer.

=================================

Programme

Ouverture de cette 2ème Edition du colloque Internet Solidaire. Propos liminaires de Mme Marie-Anne Montchamp, Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale



Marie-anne-montchamp_carre


Mme Marie-Anne Montchamp, Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale

TABLE RONDE 1 : 9h15 – 10h30

Patrice_CARRE_carré
Animée par M. Patrice CARRE, Président du Conseil Scientifique, Décider Ensemble, Chef du département Relations Institutionnelles, Direction des Relations avec les Collectivités Locales, Orange

Les TIC ont investi tous les domaines de la vie quotidienne, et évidemment, la démocratie et l’exercice de la citoyenneté ne font pas exception. La fracture numérique, qu’elle soit d’équipement ou d’usage, devient alors un facteur décisif d‘inclusion sociale.


Qu’en est-il par exemple de l’accès des séniors ou des non-francophones, aux services publics lorsqu’ils sont dématérialisés sous forme de « télé-services » ? Ainsi, au-delà de l’accès au réseau, c’est déjà l’accès à tous les services du web (culture, information, services publics… ) qui se pose. On peut alors inverser l’adage pour ces communautés, à savoir : « Qui peut le plus, fais le moins ! »

Dans quelques années, le citoyen tel que nous l’envisageons aujourd’hui, sera devenu un cyber-citoyen, aux prises avec une administration de plus en plus électronique et de moins en moins humaine. D’autre part, le citoyen s’entoure et s’appuie sur des technologies toujours plus mobiles et efficaces le libérant d’un certain nombre de contraintes ; ainsi, l’essor des TIC a abattu plusieurs obstacles qui agissaient comme une « sélection naturelle » à l’innovation économique.

Mais si la technologie occupe de plus en plus de place, qu’en est-il de l’humain au cœur du processus ? Comment, au cœur de la Toile, gérer son identité numérique ? Quels sont les devoirs du cyber-citoyen hyper-connecté et quels sont ses droits face à des réseaux de plus en plus complexes et imposants ?

Laure_de_la_Raudiere_carre

Présidente de séance : Mme Laure de la Raudière, Député d’Eure-et-Loir

Intervenants :

Christine_Balague_carre
Mme Christine Balagué, Co-présidente de Renaissance Numérique, Enseignante-chercheuse à l’Institut Télécom

Charles_BERDUGO_car

M. Charles Berdugo, Président, ma-residence.fr

Pascale_Luciani_Boyer


Mme Pascale Luciani-Boyer, Vice-Présidente de la commission TIC de l’AMIF – Association des Maires d’Ile-de-France, Adjointe au Maire, Saint-Maur des Fossés (94)


TABLE RONDE 2 : 10h45 – 11h45


De nombreuses expérimentations, participant de politiques engagées de la Ville par exemple, ont pour objet d’améliorer la percée des TIC dans les quartiers ou les milieux peu favorisés.


Evidemment, il s’agit alors de favoriser l’intégration et l’inclusion de ces publics dans la société, dans le monde du travail, dans l’Information ou la Culture ou bien encore, pour mieux, de rendre davantage accessible les services publics pour le plus grand nombre.

L’enjeu social et sociétal de cette inclusion numérique est donc multiple et central. Par ailleurs, de nombreux moyens permettent de lutter contre l’isolement numérique. Ces techniques regroupées sous le nom d’e-inclusion visent à mettre en place une société de l’Information inclusive, généreuse et solidaire envers les publics préalablement touchés par la fracture numérique. Des acteurs de cette solidarité numérique voient le jour et les politique publiques incluent désormais un volet numérique (à l’instar du plan Banlieues 2.0 de l’ACSE).

Quels sont les outils de l’inclusion numérique à l’échelle des territoires permettant aux élus de lutter contre cette nouvelle forme de paupérisation numérique ? Comment les acteurs industriels abordent-ils les offres sociales et solidaires et participent ils de cette solidarité nationale ? Quelles expérimentations réussies peuvent se développer et se transposer dans d’autres territoires défavorisés.

Intervenants :

Marcel_Desvergne


M. Marcel Desvergne, Président, Aquitaine Europe Communication


Gabrielle_FICHER_ok


Mme Gabrielle Ficher, Directrice, ReConnect


Bernard_BENHAMOU_carre


M. Bernard Benhamou, Délégué aux Usages de l’Internet, Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Franck_ROUGEAU_carre

M. Franck Rougeau, Co-fondateur et Président, SparKom

TABLE RONDE 3 : 11h45 – 12h45

La fracture numérique est fortement marquée entre les zones urbaines et les zones rurales mais aussi entre les pays du Nord et les pays du Sud. Par exemple, il a fallu attendre Novembre 2000 pour que le dernier pays d’Afrique, l’Erythrée, soit connecté.


Pourtant, en 2011, l’accès aux nouvelles technologies devrait être à la portée de tous. C’est dans ce cadre qu’un grand nombre d’associations luttent contre la fracture numérique Nord-Sud. Par ailleurs, on peut noter que le PNUD a reconnu en 2001 la lutte contre la fracture numérique comme un de ses six axes prioritaires dans le domaine « Information et technologies de la communication ».

Les nouvelles technologies semblent favoriser l’émergence économique de certains pays. Mais on a pu constater lors des évolutions récentes des pays du Grand Maghreb (mais également d’Asie), que le numérique, et a fortiori le web, a occupé un rôle prépondérant dans l’émergence des contestations sociopolitiques. On a vu par exemple la place centrale de réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter, dans ces « réveils » citoyens.

Comment les pays en voie de développement peuvent-ils rattraper leur retard en matière de TIC? Comment devrait s’exercer la contribution des pays du Nord pour une péréquation numérique efficace ? Les Evolutions numériques sont-elles à l’origine des Révolutions politiques ? Internet entraine-t-il une mondialisation culturelle ?


Intervenants :

Najat_ROCHDI_carre


Mme Najat Rochdi,Directrice-adjointe, Bureau du PNUD – Programme des Nations Unies pour le Développement, Genève

Yves_MEZIAN_EZO_carre


M. Yves Miezan Ezo, Vice-président en charge des relations avec les chapitres africains, ISOC-Internet Society France, Secrétaire général du CHALA – Club des Hommes et Femmes d’affaires du Libre en Afrique

JEan_POULY_carre

M. Jean Pouly, Secrétaire Général, Agence Mondiale de Solidarité Numérique