Blog

24 sept
0

Môh Ni Bah, une histoire de mise en oeuvre

Côte d’Ivoire – un jeune conçoit une technologie de déclaration et d’enregistrement des naissances en ligne

jeune inventeur

Un jeune ivoirien conçoit une technologie de déclaration et d’enregistrement des naissances en ligne

Le projet dénommé Môh Ni Bah, c’est-à-dire félicitation pour le bébé en langue Baoulé, peuple installé au centre de la Côte d’ivoire propose un service de déclaration des naissances en ligne. Il a, entre autres ambitions de réduire considérablement le fort taux d´enfants non déclarés en zones rurales et de contribuer à rapprocher l’état civil de ces populations tout en obtenant des statistiques fiables et précises en matière de démographie.

L’objectif est d’atteindre un taux d’enregistrement des naissances de 80 à 90% en zone rurale à l’horizon 2020. C’est ce qui ressort de l’exposé d’Ehui Khan Jean-Delmas, ingénieur informaticien et développeur web, spécialiste en TIC et en développement rural, initiateur de ce projet.

On note plusieurs étapes dans cette invention. D’abord la mise en place de centres ruraux de déclaration des naissances. En effet, en vue de faciliter la procédure d’enregistrement des naissances, le projet prévoit l’installation des centres d’enregistrement des naissances dans toutes les localités rurales bénéficiant du projet.

Chaque centre sera sous la responsabilité du chef du village ou de communauté qui incarne aussi bien le prolongement de l´administration ainsi que les valeurs morales, traditionnelles et culturelles en Afrique. Il supervisera ainsi les déclarations des naissances et tiendra le registre local des naissances. Il sera assisté par un agent local qui sera désigné afin de recenser les naissances et d’effectuer l’enregistrement en ligne.

Il est sorti des enquêtes déjà menées dans certains villages, qu’il serait préférable pour des raisons sociales que l’agent soit de **** féminin. Les enregistrements en ligne se feront de manière périodique, en général les jours de marché ou le village (et la population des campements alentours) se réunit.

L’innovation de cette opération est l’utilisation du système d’enregistrement des naissances en lignequi est basé sur la téléphonie mobile, plus précisément l’application SMS (Short Message Service). « Le support utilisé pour la saisie des données est une application mobile développée dans le cadre de ce projet.

Chaque centre d’enregistrement en ligne se verra allouer un kit d’enregistrement des naissances comprenant notamment une tablette contenant l’application Môh Ni Bah. En amont il existe un serveur avec une application qui reçoit les SMS, les traite et stocke les informations dans une base de données ». affirme l’ingénieur.

Il y a également l’étape de la Délivrance du numéro identifiant pour la déclaration à l’état civilLe système génère un numéro identifiant unique à la suite d’un nouvel enregistrement en ligne.

Ce numéro est envoyé par SMS à l’agent local qui le transmet ensuite au parent ayant déclaré la naissance. Le parent doit se rendre au centre légal d’enregistrement des naissances muni de ce numéro identifiant afin de déclarer la naissance. Le promoteur rassure l’accès sécurisé à la base de données par les centres légaux de déclaration des naissances. « En vue de récupérer les informations stockées dans la base de données Môh Ni Bah pour la constitution des actes de naissance lorsque les parents en feront la demande, les mairies et les sous-préfectures partenaires au projet disposeront d’un accès dédié à la base de données. L’accès aux données se fera à partir du numéro identifiant présenté par le parent. Nous comptons ainsi profiter de cette opportunité pour proposer des services de mise en place d’outils informatiques aux centres légaux de déclaration des naissances afin de faciliter l’accès aux données Môh Ni Bah », dit-il.

Au niveau du suivi du processus, à partir des informations recueillies par la base de données, il sera possible d’avoir statistiques démographiques précises sur les naissances dans les zones rurales participantes. Un processus de suivi des déclarations sera mise en place afin d’identifie les zones où les déclarations de naissance en ligne qui ne sont pas suivies d’enregistrement effectif à l’état civil.

En effet, chaque trimestre, les coordinateurs régionaux effectueront dans leurs régions respectives un rapprochement entre la base de données Moh Ni bah et le nombre de déclaration établies au sein des centres légaux d’enregistrement de naissances. Ce processus permettra à la fois de détecter les cas de fausses déclarations en ligne et d’identifier les zones où les taux de transformation d’enregistrement en ligne/déclaration à l’état civil est le plus bas.

Comment fonctionne la technologie Môh Ni Bah

La technologie utilisée pour le transfert des données entre les centres d’enregistrement des naissances et le centre de traitement des données est le SMS. Les raisons du choix de ce mode de communication sont tout d’abord sa fiabilité mais aussi la vulgarisation de son utilisation. En effet, le taux de couverture en matière de téléphonie mobile en Côte d’Ivoire est autour de 90% ce qui facilite énormément l’accès à cette technologie aux populations rurales les plus reculées.

La saisie des données lors de l’enregistrement des naissances se fait via l’application Môh Ni Bah. Cette application comprend une interface facile à utiliser permettant de remplir le formulaire avec la capture d’écran du formulaire. Une fois que le formulaire est renseigné, un SMS est envoyé suivant une syntaxe bien définie de type Form to SMS (application qui envoie le contenu d’un formulaire rempli par SMS).

Les informations sont transmises dans un premier temps à une base de données régionale pour finalement être transférées au serveur centrale pour la génération du numéro identifiant et le stockage des données. Le schéma ci-dessous présente la structure technologique du projet.

Chaque centre d’enregistrement des naissances est sous la tutelle d’un des 5 bureaux de coordination régional (les régions nord, sud, est, ouest et centre). Chaque région détient une base de données qui est gérée par un administrateur. Les données de toutes ces régions sont centralisées et traitées au niveau du serveur centrale qui est localisé au bureau de coordination national à Abidjan.

La technologie est entièrement bâtie sur des logiciels libres (opensource) composés essentiellement de Emmabuntüs , Apache, PHP/mySQL, HTML5/CSS3, Javascript, Wammu, Gammu, Kalkun, Android… Ce choix contribue à réduire les coûts d’investissements tout en permettant d’avoir un contrôle et une maîtrise totale sur le système avec une garantie au niveau de la performance et de la sécurité.

Enfin les promoteurs de Moh Ni bah font remarquer que les apports de ce projet sont multiple. On peut noter entre autres, l’augmentation du taux de déclaration des naissances et du taux de scolarisation en zones rurales, l’informatisation des communes ou sous-préfectures, simplification des procédures de déclaration de naissances, la mise en place de données démographiques fiables et précis sur les naissances en zones rurales.

Source: fraternité matin

Read More
Logo_Ressources_Educatives_Libres_(REL)_mondial_fond_blanc.svg
12 août
0

Formations régionales « Production de ressources éducatives libres francophones » en Côte d’Ivoire et à Madagascar

A nouveau, j’aurai l’occasion de former les enseignants et formateurs de formateurs aux technologies libres et Open Source !

 

Business et Stratégie Open Source réalisera pour l’Organisation Internationale de la Francophonie deux sessions régionales de formation « Production de ressources éducatives libres francophones » à destination des professionnels de l’éducation.

APPEL À CANDIDATURES : FORMATIONS RÉGIONALES "PRODUCTION DE RESSOURCES ÉDUCATIVES LIBRES FRANCOPHONES"

 

L’Organisation internationale de la Francophonie, à travers la Direction de l’Éducation et de la Jeunesse, en synergie avec la Direction de la francophonie numérique, organise deux sessions régionales de formation « Production de ressources éducatives libres francophones » à destination des professionnels de l’éducation.

Accroître la qualité de l’éducation en vue d’atteindre le deuxième Objectifs du Millénaire pour le Développement, l’Éducation pour tous, constitue un champ d’action prioritaire de la Francophonie.

Dans cet esprit, l’Organisation internationale de la Francophonie œuvre pour renforcer competences les des enseignants et des formateurs, en particulier par la modernisation des outils et des pratiques pédagogiques.

La Direction de l’Éducation et de la Jeunesse de l’OIF, en synergie avec la Direction de la Francophonie numérique, organise deux sessions régionales de formation sur le thème :« Production de ressources éducatives libres francophones ».

Ces formations sont destinées aux professionnels de l’éducation d’Afrique de l’Ouest et de l’Océan indien, particulièrement aux formateurs de formateurs pour l’éducation de base qui seront amenés à démultiplier la formation dans leurs institutions ou au niveau national. Elles alterneront, sur 5 jours, des cours académiques et des travaux pratiques autour de la richesse et des avantages des logiciels libres, et plus spécifiquement des logiciels libres pour l’éducation.

A l’issue de ces formations, respectivement, les apprenants seront en mesure de créer du contenu et produire des ressources éducatives libres avec des outils libres (Afrique de l’Ouest), et de déployer un serveur WAMP ou LAMP, et tirer efficacement partie d’un serveur AbulEdu (Océan indien).

Les thèmes abordés seront les suivants :

Session Afrique de l’Ouest : Outils libres de création de ressources éducatives libres – 26 au 30 octobre 2015 – Abidjan (Côte d’Ivoire)

  1. Logiciels libres et open source : philosophie, état de l’art, utilisation
  2. Créer des supports pédagogiques : Scribus
  3. Créer du contenu : OpenOffice.org / LibreOffice.org,
  4. Les outils pédagogiques Frama* pour les élèves
  5. Retours d’expérience, ateliers et travaux pratiques

Session Océan indien : Outils d’infrastructure au service de l’éducation – 07 au 11 décembre 2015 – Antananarivo (Madagascar)

  1. Logiciels libres et Open Source : philosophie, état de l’art, utilisation
  2. Installation des environnements LAMP / WAMP
  3. Gérer un réseau d’établissement scolaire : AbulEdu
  4. Gérer la classe : outils Frama* pour les enseignants
  5. Retours d’expérience, ateliers et travaux pratiques

Profil des participants :

Sessions destinées aux professionnels de l’éducation de base (enseignants, personnels d’encadrement pédagogiques, concepteurs de contenus pédagogiques des ministères, chercheurs), plus particulièrement ceux intervenant dans la formation des enseignants de l’éducation de base ;
Maîtrise de l’outil informatique exigée.
Une attention particulière sera portée aux candidatures féminines.

Nombre de participants : 15 participants par session

Conditions de participation :

  • Sessions régionales. Cet appel à candidature concerne uniquement les zones Afrique de l’Ouest et Océan indien dont les pays sont membres de l’OIF- seules les candidatures provenant de ces régions sont recevables.
  • Remplir et soumettre le formulaire de candidature en ligne avant le 15 septembre 2015
  • Frais de transports et hébergement pris en charge, indemnités journalières
  • Les participants devront apporter leur propre ordinateur portable. Il ne pourra leur en être fourni sur place.

 

Read More
algeria2.0
12 août
0

A Alger mi-septembre pour Algeria 2.0

Business et Stratégie Open Source, en partenariat avec la société XMEDIA and EVENT et l’ANPT, co-organise l’édition 2015 de Algeria 2.0, rendez-vous international des professionnels des TIC et du WEB 2.0 à Alger, du 15 au 19 septembre 2015.

 

 

Inscrit dans la stratégie e-Algérie dont l’objectif majeur est d’assurer une mutation de la société vers un avenir numérique.

Après le succès des trois éditions de 2012, 2013 et 2014, l’Agence Nationale des Postes et Télécommunications et XMEDIA & EVENT organisateurs de l’événement, ont souhaité associer Business et Stratégie Open Source à leur démarche, avec la volonté tout particulière d’intégrer une vision panafricaine, stratégique et prospective à Algeria 20.

Le contenu proposé sera donc plus riche, à travers des conférences, des formations, des ateliers pratiques, des concours et des espaces d’échanges et d’expositions.

 

 

Le fruit de la collaboration avec Business et Stratégie Open Source visera la production et l’exposition des innovations technologiques continentales, l’échange des savoirs et et la valorisation de la diversité culturelle des acteurs du numérique du continent.

Spécifiquement dédié à entrepreneuriat numérique et la culture Open Source, Business et Stratégie Open Source apporte son savoir faire en matière de coordination de projets « métiers » innovants et contributions sociales des communautés nationales. La porte est ainsi ouverte à des acteurs de premier plan originaires du Mali, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Bénin, de la Guinée, du Cameroun ou encore de l’Afrique du Sud sur des thématiques aussi variées que l‘entrepreunariat sur les TIC, le Digital marketing et le SEO, les bio-technologies et la robotique, le e-commerce, la mobilité ou encore l’Internet des objets et l’industrie du DNS.

Pour Yves MIEZAN EZO, dirigeant de Business et Stratégie Open Source, « l’opportunité est belle de partager plus encore, avec les pépites d’Afrique subsaharienne, les connaissances et innovations, sur des terres qui n’ont pas l’habitude d’être visitées et de montrer le développement terrain initié par des jeunes et talentueux inventeurs qui font la richesse du continent africain. L’édition 2014 avait compté la présence de 4 conférenciers étrangers. Cette année, Business et Stratégie Open Source permet la participation de 8 nationalités supplémentaires. En ce sens, c’est une fierté pour nous de réunir autant de richesse en un seul lieu. L’expérience est à renouveler ! »

Parmi les projets soutenus par Business et Stratégie Open Source :

et un panel d’experts du continent venus de Guinée, d’Afrique du Sud, de France, du Bénin, de la Tunisie ou du Maroc.

Read More
WF3-logoBD
02 août
0

Formations aux métiers du Web à l’école WebForce3

WebForce3 – L’école qui forme au métier de développeur, intégrateur Web.

Former les jeunes au métier de développeur ! Former les « artisans du numérique« , ces futurs entrepreneurs du numérique et du Web.

Après la table ronde organisée par Business et Stratégie Open Source au Forum français de la Gouvernance Internet, Webforce3  et Business et Stratégie Open Source se retrouvent dans le cadre de la mise en oeuvre du programme académique de l’école, sur les thèmes du SEO (optimisation de moteur de recherche) et les retours d’expérience des projets complexes.

 

Les domaines techniques couverts par le programme de Webforce3 sont :

  • Intégration HTML 5 / CSS 3
  • Responsive Web Design (mobile)
  • JavaScript, Jquery et AJAX
  • Base de données MySQL
  • PHP procédure et orienté objet
  • Développement MVC
  • CMS WordPress

Le programme de formation est intensif et représente 490 heures de formation. Business et Stratégie Open Source assurera, sur les modules métiers, environ 50 heures de cours.

Read More
FFINac7-350
01 juil
0

No Title

Appel à candidatures du Fonds Francophone pour l’Innovation Numérique

1er APPEL À CANDIDATURES DU FONDS FRANCOPHONE POUR L’INNOVATION NUMÉRIQUE

Thème : Cités francophones durables – l’innovation numérique au service des politiques environnementales urbaines des pays en développement francophones.

Le Fonds francophone pour l’innovation numérique (FFIN) propose de mettre la créativité numérique au service de l’innovation sociale, en réponse aux besoins socio-économiques des pays en développement francophones. A ce titre les activités du Fonds visent à appuyer les politiques publiques de ces pays grâce à la conception d’applications numériques réalisées par des jeunes professionnels locaux.

Les appels à candidatures nationaux du FFIN visent à sélectionner et valoriser des talents motivés par la création d’outils numériques utiles au développement de leurs pays.

Le concours de développement informatique (hackathon) organisé par le Fonds constitue, à ce titre, un espace de collaboration et d’émulation durant lequel les compétiteurs s’unissent pour créer des applications innovantes et socialement utiles.

Pour l’année 2015, les activités du FFIN ont lieu dans 5 pays pilotes : Bénin, Gabon, Haïti, Maroc, Sénégal.

Le dépôt des candidatures nationales est donc réservé aux ressortissants de ces pays.

Mesdemoiselles, Mesdames, les candidatures féminines sont vivement encouragées et bénéficieront d’une attention particulière !

 

CALENDRIER DE L’APPEL

  • Lancement de l’appel à candidatures : 22 juin 2015
  • Date limite : 6 septembre 2015

MODALITÉS D’INSCRIPTIONS
Les inscriptions s’effectuent exclusivement en ligne sur le formulaire de dépôt de candidatures du FFIN

Read More