Image issue de http://www.afriscoop.net/journal/spip.php?breve4338

Elles auront été attendues, espérées, décriées, anticipées, …elles auront suscité tellement de débats, d’animation, de passion, d’engouement…Elles sont arrivées, au moins dans leur première phase et se seront déroulées ce dimanche 31 octobre 2010

Sur le territoire français, un découpage par ordre alphabétique a été fait ; Nous nous retrouvons à Melun, à environ 35Km du domicile mais qu’à cela ne tienne, comme le disent et le répètent la majorité des médias, ces élections sont historiques donc à ne pas manquer.
L’acte citoyen que nous visons, le faire valoir des droits et devoirs civiques prend, à cet instant, une dimension solennelle et mystique, essentiellement liée aux années de patience endurées, vécue ou subie par les uns et les autres.

Découpage par ordre alphabétique donc qui nous amène au Km 35. Informations contradictoires néanmoins émanant de sources officielles mais tant bien que mal, nous nous rendons sur le lieu de vote.

Le premier votant du groupe passe ; L’affaire est pliée en moins de 5 minutes. Le deuxième votant se pointe et là, la mystique reprend ses droits… Même patronyme, même information reçue des mêmes autorités mais traitement différent.
Il est interdit au patronyme n°2 de voter sur son lieu de vote sur des motivations que j’ai encore du mal à comprendre. Nous dirons que c’est l’aléa aléatoire…

En somme, pas mal de désillusion même si dans l’ensemble, je salue la CEI et les ivoiriens pour la maturité, la sagesse et la sérénité dans laquelle se sera déroulé ce premier tour d’élections.