Début juin, je suivais une formation sur la gestion du temps, effectuée par Ismael Ghalimi, fondateur de la société Intalio, et initiateur de la conférence Office2.0.

Issue de la méthode GTD, pour Getting Things Done, initiée par David Allen, cette présentation visait à présenter succintement, à l’aide de différents outils et méthodes, les moyens d’optimiser le temps, le mental, la stabilité de chacun.

En fonction des écoles, l’adhésion se fait ou non.


Alors que David Allen précise d’emblée que la méthode GTD n’est pas du « managing time » (gestion du temps), mais « managing action for results » (s’organiser pour réussir), que l’historique nous montre que le but initial visait l’organisation dans le domaine privé, la présentation effectuée par Ismael Ghalimi, portant sur …certains aspects privés me surprend.

Explication par le découpage Projet / tâche / accomplissement / finalisation :
– Gestion de projets :

  • Définition, contours, périmètre
  • Mise en oeuvre
    • Équipe
    • Rôle
    • Définition « de masse » de l’ensemble des tâches
  • Affectation
    • Réalisation
    • Mesure et contrôle
    • Livraison
    • Recette
    • etc.

J’avoue avoir du mal à saisir comment organiser ma vie en créant un projet consistant à passer plus de temps avec ma famille, un sous projet visant à faire un enfant, une tâche programmant la scéance bisous à mon fils tous les soirs à 22h12, etc.

Je reste convaincu que ce type d’approche permet effectivement d’optimiser son temps, le management et l’encadrement étant essentiellement basés sur la maitrise des fondamentaux organisationnels. J’avoue néanmoins que même effisciente dans le domaine privé, elle ne peut s’appliquer à ce corps ombilical qu’est la famille.

Pour aller plus avant, visitez le blog d’Ismael Ghalimi ou celui de Yannick Quennec’hdu dont les approches seront « sensiblement » différentes de la mienne.

Et surtout, « never eat alone » !